acquisivité


acquisivité

⇒ACQUISIVITÉ, subst. fém.
I.— PHRÉNOL., vieilli. Instinct qui pousse à acquérir :
1. Ce sont ceux de la destructivité et de l'acquisivité que le vulgaire appelle improprement organes du meurtre et du vol.
E. BARESTE, Les Français peints par eux-mêmes, Le Phrénologiste, 1841, p. 99.
2. Ils ne doutèrent plus d'eux-mêmes, et, appelant les deux élèves, recommencèrent l'analyse de leur boîte osseuse.
Celle de Victorine était généralement unie, marque de pondération; mais son frère avait un crâne déplorable; une éminence très forte dans l'angle mastoïdien des pariétaux indiquait l'organe de la destruction, du meurtre, et plus bas un renflement était le signe de la convoitise, du vol. Bouvard et Pécuchet en furent attristés pendant huit jours. Mais il faudrait comprendre le sens exact des mots; ce qu'on appelle la combativité implique le dédain de la mort. S'il fait des homicides, il peut de même produire des sauvetages. L'acquisivité englobe le tact des filous et l'ardeur des commerçants.
L'irrévérence est parallèle à l'esprit de critique, la ruse à la circonspection. Toujours un instinct se dédouble en deux parties : une mauvaise, une bonne.
G. FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, pp. 157-158.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, LITTRÉ et GD, avec la mention ,,néologisme``. Ne figure dans aucune éd. du dict. de l'Ac.; les dict. Lar. ne le mentionnent plus dep. Lar. encyclop. au sens des phrénologistes.
II.— PSYCHOL. EXP. Possibilité de faire face à une situation nouvelle grâce à un acquis antérieur. (Attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Prononc. — Dernière transcription ds GD :à-ki-zi-vi-té.
Étymol. ET HIST. — 1839, d'apr. DAUZAT 1968; 1841, sup.
Dér. de acquisitif, qui aurait dû donner acquisitivité, refait avec chute haplologique d'une syllabe (4 i successifs), sur le modèle de combativité et destructivité, qui apparaissent vers la même date.
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.
BBG. — BÉL. 1957. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MOOR 1966.

acquisivité [akizivite] n. f.
ÉTYM. 1839, selon Dauzat; de acquisitif, pour acquisitivité.
Vx. Instinct d'acquisition, de possession. Possessivité.
0 L'acquisivité englobe le tact des filous et l'ardeur des commerçants.
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Pl., t. II, p. 158.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acquisivité — (a ki zi vi té) s. f. Néologisme. Nom donné par les phrénologues à l instinct qui porte l homme à acquérir …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • De La Terre À La Lune — « De la Terre à la Lune » redirige ici. Pour les autres significations, voir De la Terre à la Lune (homonymie). De la Terre à la Lune …   Wikipédia en Français

  • De la Terre a la Lune — De la Terre à la Lune « De la Terre à la Lune » redirige ici. Pour les autres significations, voir De la Terre à la Lune (homonymie). De la Terre à la Lune …   Wikipédia en Français

  • De la Terre à la Lune — « De la Terre à la Lune » redirige ici. Pour les autres significations, voir De la Terre à la Lune (homonymie). De la Terre à la Lune …   Wikipédia en Français

  • De la terre à la lune — « De la Terre à la Lune » redirige ici. Pour les autres significations, voir De la Terre à la Lune (homonymie). De la Terre à la Lune …   Wikipédia en Français

  • acquisitif — acquisitif, ive [ akizitif, iv ] adj. • XVe; bas lat. acquisitivus 1 ♦ Dr. Qui appartient, équivaut à l acquisition. Prescription acquisitive. 2 ♦ Didact. Qui pousse à acquérir. Les instincts acquisitifs. ⇒ possessif (II). ● acquisitif,… …   Encyclopédie Universelle